©Les Roses de Louise - 2019

La reconversion professionnelle

21 Sep 2016

 

Il y a quelques temps, j'ai été contacté par Elise qui souhaitait aborder LE SUJET ÉPINEUX de la reconversion pro !  


Alors oui, aujourd'hui j'ose tout, soyons fous ! Parlons-en de cette envie de changement, quand tout à coup tu n'en peux plus d'aller travailler ! Non, je ne parle pas de la courante flemmingite aiguëe qui te prend le dimanche soir... Je parle de la VRAIE envie de faire autre chose 8 heures par jour, parce qu'en vérité, c'est bien là où nous passons le plus clair de notre temps : au boulot !

 

Ainsi, lorsque l'on en est au moment fatidique de la boule au ventre au pas de la porte du bureau OU du simple "ce taf m'em***** royalement !" - Roooo, pas besoin d'être vulgaire quand même ! - C'est qu'il est temps d'agir !

Au diable les "noooon, mais je ne peux pas, j'ai des enfants à charge !" ou "A mon âge, je ne vais pas me relancer dans une formation !". Non, non, non, ça ne marche pas avec moi ! Si tu n'en peux plus, change tout de suite de direction... ou au moins fais le pour tes collègues ! - Tiens, voilà que je te tutois ! Ce sujet me prends aux tripes ! -

 

Donc ça y est tu t'es décidé(e) - Oui, le tutoiement est de mise jusqu'à la fin de cet article - tu te lances dans la reconversion pro. Deux options, soit tu sais vers quel métier tu veux te diriger, soit... bé tu ne sais pas ! Si tu es dans cette dernière option, fais un rapide retour en arrière, ne quitte pas ton travail tout de suite (sauf si l'envie te démanges d'agrafer ton patron à ses dossiers pourris). Vérifies si tu n'as pas quelques heures de CIF pour faire un bilan pro histoire de savoir vers quoi tu pourrais t'orienter. Et regarde du côté de tes passions...

 

Si tu es dans le cas de la première, tu as reçu l'illumination, tu sais donc quel métier t'appelle, ces quelques conseils sont pour toi :

 

* Avant toute chose, SE RENSEIGNER ! Ok, chirurgien c'est cool, surtout dans Grey's Anatomy, mais est-il envisageable de reprendre autant d'années d'études ? Comment peux-tu financer études et vie quotidienne ? Quels "sacrifices" ou aménagements dans ton quotidien cela va-t-il te demander ? Bref, tu l'as compris, changer de voie c'est bien, se donner tous les moyens pour y arriver c'est primordial !

 

* Tes proches seront peut-être inquiets ou réticents. Cela ne doit pas t'importer : tu sais ce dont tu as envie et le malaise dans lequel te mets ton travail actuel. Fonce, ta réussite leur montrera que tu as bien fait. Cela dit, si tu peux trouver deux ou trois soutiens ça te sera utile pour avancer !

Une copine m'a dit un jour, alors que je lui racontais qu'à Pôle emploi on m'avait conseillé de rester dans mon travail... "Tu as le droit de t'être trompée d'orientation !". C'est vrai ! Tu as le droit. Tu as eu une première voie pro au terme de laquelle tu es arrivé(e), ça n'est pas grave !


* N'hésites pas à aller à la rencontre de professionnels. C'est en rencontrant ceux qui exercent que tu pourras te forger UNE VÉRITABLE IDÉE du  métier dans lequel tu t'engages. Se confronter à la réalité de terrain au travers de stages c'est top. Pôle emploi peut te fournir une convention (même si la durée est courte, c'est toujours ça !).

 

* Planifie ta reconversion. Cela te donnera une idée du délais avant lequel tu ne pourras pas encore exercer, mais également des différentes étapes par lesquelles tu devras passer. Par exemple, une formation, mais peut-être aussi une inscription au Pôle Emploi ou à la Chambre des Métiers si tu souhaites être à ton compte.

 

* Si tu souhaites passer par le Pôle Emploi pour ta formation, SURTOUT NE VIENS PAS SANS UN PROJET. Jamais, au grand jamais, se présenter à un conseiller en position de demandeur ! Viens avec un vrai dossier, une présentation claire de tes motivations, de tes recherches et de ta planification. Cela montrera que tu as cheminé, que tu es porteur(se) d'un véritable projet et que tu t'y engages. Avoue que ça prête intérêt... en tous les cas, bien plus que quelqu'un qui vient en disant "Bonjour, je pense que j'aimerais être charcutier, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais j'aimerais faire une formation !"... Bien, eh bé tu repasseras plus tard !

 

* Ne te décourage pas... Ça, c'est vraiment ce que j'ai appris en faisant ma reconversion pro : patience et ténacité ! Au départ, je me suis lancée dans une formation par correspondance en me disant que ça irait vite, c'était simple et pratique. Inutile de perdre son temps et son argent avec des formations à deux balles. Partez sur du vrai, et croyez-y fort. Repartir dans un autre métier en étant adulte, c'est se risquer à déconstruire ce que l'on connait pour reconstruire avec de l'inconnu ; se positionner de nouveau en demande d'apprendre ; accepter de faire des erreurs (et ça fait bien plus peur que lorsqu'on est plus jeune, comme si l'on ne s'autorisait plus à se tromper en étant adulte !) ; avancer marche après marche ; accepter d'être un nouveau soi.

 

 


Pour ma part, j'ai mis presque 5 ans à arriver à l'ultime formation tant attendue - et encore, je pense qu'il y en aura d'autres encore ! - Elle arrive cette année, au terme d'un parcours semé d’embûches, d'une première formation, de gens qui ne croient pas en mon projet, qui disent qu'il n'y a pas de débouché, de test d'entrée qui n'ont pas fonctionné, de conseils, de critiques, mais aussi d'une nouvelle vie. Les choses arrivent en temps et en heure lorsqu'on les provoque un peu. 

 

 

Bravo pour ton courage de vouloir une nouvelle vie plus épanouie peut-être, plus motivante. Bravo pour les montagnes que tu vas déplacer... et surtout n'oublie pas : PATIENCE ET TÉNACITÉ !

 

Please reload

Posts à l'affiche

Home stanging I : Le bureau top classe !

25 Jan 2017

1/3
Please reload

Archives

Posts Récents